image01_jpg.jpg (550×367)

Présentation
Nous sommes en 1974, un an plus tôt, BMW avait lancé une petite révolution avec sa 2002 Turbo qui utilisait pour la première fois en série un moteur turbo. Mais Porsche n'entendait pas laisser ce marché à la concurence. C'est alors que fut présentée à Paris la Porsche 911 Turbo, première pierre dans la légende de la 911 Turbo. C'est suite à une excellente 2eme place au Mans 1974 avec une Carrera RSR Turbo de 500 chevaux que Porsche décida de pousser le développement du turbo pour la route. C'est alors que la 911 Turbo "930" apparut. Instantanément, ce fut le coup de foudre pour tout le monde. Au début, seuls 500 exemplaires destinés à l'homologation Groupe 5 étaient prévus, mais les commandes ont directement dépassé les 500 ventes. Pourtant, le contexte de la crise pétrolière ne lui était absolument pas favorable.
Tenue de route
Sur route, la 930 était sauvage : son turbo était "on/off", à 3.500trs/min, la turbine se déclenchait et envoyait brutalement la puissance, faisant vivre à son conducteur le célèbre "coup de pieds aux fesses". Malgré cela, la 911 Turbo était, selon contre toute attente, très utilisable au quotidien. Cependant, la sportivité légendaire de la 911 était bien là. Ses pneus larges lui donnaient une adhérence et une stabilité hors-pair en virage. Mais attention à ne pas dépasser ses limites, parce qu'une fois le train arrière décroché, la rattraper semble impossible. De plus, le lag du turbo (temps de réponse lent) fait que la voiture mets un peu de temps à relancer en sortie de virage, puis une fois le turbo remit en marche, tout déboule d'un coup, provoquant des terribles glissades. Il fallait aussi compter sur un freinage sous-dimensionné. Le tout donnait une voiture extrêmement physique et délicate à conduire proche des limites.
Moteur
Image

L’Histoire de la 930 Turbo
La toute premiere porsche turbo à été dévoilé au salon de paris en 1973 , mais elle ne possedait pas encore de moteur. Un an plus tard , porsche présentait le 3.0 turbo dans sa version définitive .comme son nom l'indique , la première turbo disposait d'une cylindrée de 3.0 litres et son moteur délivrait 260 chevaux. La premiere évolution appelée 930 sera commercialisée pour le millésime 1978 . La cylindrée du moteur est portée à 3.3 litres et il bénéficie d'un échangeur de refroidissement de l'air d'admission placé sous l'aileron arrière. Cela permet d'améliorer le rendement et la fiabilité de la mécanique tout en augmentant la puissance qui passe au chiffre magique de 300 chevaux pour un couple de 412 nm. En 1983 , une modification de l'injection et de l'allumage permettent d'augmentle couple à 432 nm tout en diminuant sensiblement la consammation. Pour le Millésime 1986 , l'adoption d'une nouvelle injection réduit encore les émissions polluantes du moteur ainsi que sa consommation , mais les valeurs de puissance et de couple demeurent inchangées. La dernière évolution mécanique aura lieu pour le millésime 1989 , dernier millésime de production de la 930 turbo , lorsque la boite 915 à quatre rapports sera enfin remplacée par une toute nouvelle G50 à cinq rapports.
Look irréprochable
Image

Arrière
Image

Signature
MAGAZINE BY WWW.DEUTSCHCARSCLUB.COM © 2011- 2012 DEUTSCHCARSCLUB™
Image

Esthetique
Esthétiquement, la 911 Turbo adopte un style viril qui deviendra ensuite un classique du genre, le fameux "Turbo Look". Le changement le plus marquant est sans doute ses hanches larges qui déchaînèrent les passions. En effet les voies furent élargies de 60 mm à et 120 mm derrière. Les passages de roues furent garnis de jantes Fuchs noires à bord poli de 7 pouces à l'avant et 8 à l'arrière (incroyable quand on pense que la 997 Turbo est chaussée en 19 pouces !). Autre changement esthétique frappant : l'énorme aileron dit "pelle à tarte" qui lui assurait une excellente stabilité à haute vitesse. Impressionnante et virile, la 930 n'en était pas moins terriblement séduisante. Mais tout l'intérêt de cette terreur du bitume se trouve sous le capot arrière. Le flat-6 était un 3.0L, dérivant de la Carrera mais totalement pensé pour la course, étant donné qu'il servait de base d'homologation Groupe 5. Le principal changement sur ce moteur était l'ajout d'un turbocompresseur KKK type 3LDZ de 0.8 bar. Fort de son expérience en compétition, Porsche pouvait garantir à ce moteur une certaine fiabilité, grâce notamment a des pistons en alliage forgé ou a un refroidissement beaucoup plus performant. La puissance était de 260ch et le couple de 343Nm à 4.000trs/min ce qui lui permettait des performances de tout premier ordre. Le 0 à 100km/h effectué en 5,5 s, le tout pour une VMax supérieure à 250km/h. Ces excellents chiffres sont en grande partie dut au poids de l'engin, contenu à seulement 1140kg. Puis en 1979, la cylindré du moteur augmenta à 3.3L, ce qui fit passer la puissance à 300ch, histoire de continuer sereinement sa carrière.
Résultat
Au final, elle fut produite à 2.850 exemplaires et reste toujours une référence de la voiture sportive pour tous les Porschistes du monde. Et aujourd'hui, le mythe Turbo continue toujours depuis plus de 30ans. Un beau succès pour ce qui devait être une série limitée...
Performances
Vitesse maxi (km/h) 260

De 0 à 100 km/h (s) 5,0

Puissance Maxi (CV) 300

***Mercie de votre visite et a bientôt***